Qu’est-ce qu’une plaie de pression?

Par Jasmine Joly-Dumont

Gestionnaire de produits - Matelas

Publié le 11 mars 2022

Les plaies de pression, également connues sous le nom de plaies de lit, d’ulcères de pression, d’ulcères décubitus, sont des lésions localisées de la peau et des tissus sous-jacents.

Elles se produisent généralement sur les proéminences osseuses, comme la tête, les épaules ou les talons. Elles sont le résultat d'une pression ou de la combinaison d'une pression avec un cisaillement et/ou une friction.

Les plaies de pression sont classées par stades dont quatre stades principaux. Voici une définition simplifiée pour illustrer comment les plaies de pression peuvent évoluer dans le temps :

  • Le stade I est décrit comme une peau intacte avec une zone d'érythème ne pâlissant pas sous la pression de la peau. La plaie peut sembler chaude et sensible.
  • Le stade II correspond à une ouverture de la peau. La plaie peut également former un ulcère qui est généralement douloureux. Elle peut ressembler à une abrasion ou à une cloque ouverte et rompue.
  • Le stade III est caractérisé par une perte tissulaire totale. La plaie s'étend dans les tissus sous la peau et forme un petit cratère.
  • Le stade IV est caractérisé par une perte tissulaire totale avec destruction et nécrose importante atteignant le muscle, l’os et les structures de soutien comme les tendons et les capsules articulaires. On peut aussi remarquer des

 

 

Outre les quatre principaux stades décrits précédemment, les plaies de pression peuvent également être classées comme suit:

 

Une lésion des tissus profonds (LTP) est une blessure qui commence sous la peau. Elle peut être décrit comme une zone localisée de peau intacte décolorée ou comme une cloque remplie de sang. Elle est due à une lésion des tissus sous-jacents en raison de . Parfois, elle peut être classée à tort comme une lésion de pression de stade 1 ou 2. Lorsque la peau finit par s'ouvrir, ces lésions sont généralement de stade 3 ou 4.

 

 

Inclassable peut être caractérisée comme une perte de tissu de pleine épaisseur dans laquelle la profondeur réelle de la plaie est complètement obscurcie par ce qu'on appelle une escarre, qui est une croûte de peau noir recouvrant la plaie. Comme vous ne pouvez pas visualiser la base de la plaie, il n'est pas possible de déterminer le stade.

 

 

Qu'est-ce qui peut affecter la dégradation de la peau et créer des plaies de pression?

Deux types de facteurs peuvent affecter la dégradation de la peau : les facteurs intrinsèques ou extrinsèques. Les facteurs intrinsèques comprennent la maladie, la mobilité, l'activité, l'obésité, la nutrition et le vieillissement. Ces facteurs sont différents pour chaque patient. Les facteurs extrinsèques, à l'autre extrémité, sont déterminés par l'environnement entourant le patient.

Dans le cas d'escarres, des facteurs extrinsèques peuvent être influencés par la surface d'appui sur laquelle le patient est allongé. Cet article se concentrera sur les facteurs extrinsèques que sont la pression, l'humidité, le cisaillement et la friction.

 

Pression

La pression est une force physique exercée sur ou contre un objet par quelque chose en contact avec lui. Un bon exemple de pression est un corps allongé sur un matelas. La pression est appliquée vers le bas sur la surface par le corps allongé dessus. À l'autre extrémité, la surface exerce une pression qui "pousse" le corps. Cela crée une compression sur la peau et les couches musculaires.

Lorsque la pression devient trop élevée, les petits capillaires sanguins deviennent obstrués, privant la peau et les cellules musculaires d'oxygène et de nutriments. Avec le temps, une plaie de pression peut se développer.

 

Humidité et macération

Notre deuxième facteur extrinsèque est l'humidité, également appelée macération. Cela se produit lorsque la peau est exposée à des liquides ou à l'humidité pendant des périodes prolongées. À mesure que le tissu se ramollit, il est plus susceptible de se dégrader.

De plus, un environnement humide et chaud favorise la croissance bactérienne. Il n'offre pas un environnement optimal pour la cicatrisation et peut aggraver une plaie existante.

 

Cisaillement

Le troisième facteur extrinsèque est le cisaillement. Le cisaillement est un traumatisme cutané causé par le glissement des couches de tissu les unes contre les autres. Cela peut entraîner une perturbation du flux sanguin et priver les cellules de nutriments et d'oxygène. Le cisaillement est connu pour être pire que la pression pour la dégradation de la peau. Il a été démontré qu'avec un cisaillement accru, très peu de pression est nécessaire pour développer une plaie de pression.

 

Friction

Enfin, nous avons la friction. La friction diffère du cisaillement, car il résulte d'un dommage de surface comme une abrasion. Elle est causée par le frottement de la peau contre une autre surface.

 

Comment les hôpitaux peuvent-ils prévenir les plaies de pression?

La prévention des lésions de pression est une priorité importante pour les hôpitaux. Une façon d'aider à la prévention consiste à évaluer le niveau de risque de chaque patient de développer une lésion de pression dès son admission.

L'outil utilisé par la plupart des hôpitaux pour évaluer le niveau de risque s'appelle l'échelle de Braden. Cette échelle est composée de six facteurs de risque composant le Braden Score, qui permettent d’évaluer le risque du patient de développer une plaie de pression:

  • Perception sensorielle: Le patient est-il capable de réagir à l'inconfort lié à la pression?
  • Humidité: Dans quelle mesure la peau du patient est-elle exposée à l'humidité? Par exemple : incontinence, écoulement de plaie, transpiration.
  • Activité : Quel niveau d'activité physique le patient est-il capable de faire? Le patient passe-t-il la plupart de son temps au lit ou sur une chaise?
  • Mobilité : Le patient est-il capable de changer et de contrôler ses positions corporelles?
  • Nutrition : Quel est le schéma d'alimentation habituel du patient? La nutrition n'est pas seulement liée à la quantité de nourriture, mais aussi à la variété d'aliments et de suppléments.
  • Frottement et cisaillement : Le patient a-t-il besoin d'aide pour se repositionner dans son lit?

Voici un exemple de ce à quoi ressemble l'échelle de Braden et comment le personnel de santé peut attribuer un score à chaque facteur de risque.

C'est le score final, allant de 6 à 23, qui déterminera le niveau de risque global du patient. Plus le nombre est petit, plus le risque de développer des lésions de pression est élevé.

  • Risque grave : 9 ou moins
  • Risque élevé : 10 à 12
  • Risque modéré : 13 à 14
  • Risque léger : 15 à 18
  • Aucun risque : 19 à 23

 

En savoir plus sur les lésions de pression peut aider à choisir le matelas approprié pour répondre à ces préoccupations. Notre gamme de matelas peut aider vos équipes soignantes dans la prévention et le traitement des plaies de pression.

 

À propos de l'auteur

Jasmine Joly-Dumont

Siège social
230, boulevard Nilus-Leclerc
L'Islet (Québec)  G0R 2C0
CANADA
1 877 247-7494

Bureau de Lévis
470, 3e Avenue
Lévis (Québec)  G6W 5M6
CANADA

Bureau États-Unis
11845, rue Adie
Maryland Heights, MO 63043
ÉTATS-UNIS

Carrières

Notre équipe talentueuse et passionnée est déterminée à révolutionner le domaine médical. Sautez dans l’aventure : vivez l’Expérience Umano.

Voir tous les postes disponibles

Suivez-nous

Tous droits réservés © 2022 Umano Medical inc.

Termes et conditions Politique de confidentialité